Et du côté de la surjeteuse, ça donne quoi ?

 On va dire qu’à la maison, mes projets de couture à la surjeteuse n’avancent pas beaucoup… ma surjeteuse Toyota me désespère par sa rapidité à se dérégler. Sur 1 heure de couture, j’ai l’impression de passer 50 mn à chercher les bons réglages et à faire des essais.

Par ailleurs, je suis en train de tester une surjeteuse Janome prêtée par une amie, la 204D pour être exacte. Mais après quelques essais, je crois que ce n’est pas encore celui qui me convient… Comme disait cette publicité il y a quelques années « : « pas assez cher, mon fils ! » Non, je plaisante. Mais pour avoir testé  2 modèles plus perfectionnés de chez Pfaff (la Hobbylock 2.5 et la Coverlock 3.0), je ressens un écart de confort très significatif à l’utilisation entre les modèles d’entrée de gamme des différentes marques et ces modèles supérieurs. Je crois que j’en ai vraiment pris conscience après mon dernier cours avec Christelle Beneytout chez Pfaff à Paris. Comme d’habitude un vrai plaisir ! Le savoir de Christelle autour des machines à coudre et des surjeteuse n’en finit pas de m’éblouir.

Cette fois-ci, j’ai eu en plus le plaisir de ressentir une autonomie assez rapide sur la machine que j’avais en main (la Hobbylock 2.5). J’ai bien du appeler au secours quelques fois sur des astuces de couture à la surjeteuse, le changement d ‘une aiguille cassée, le montage d’un fil rebelle… mais j’ai pu me débrouiller la plupart du temps sans difficulté et affiner seule mes réglages de tensions de fils. Un vrai moment de satisfaction. Et la formule de cours de Christelle est toujours aussi sympa : 4 personnes réunies avec le projet de coudre chacune un vêtement.

Pour ma part, je suis venue avec un jersey bleu marine trouvé chez Destock Tissus à Brest et avec l’un de ses patrons, la robe Cardateen. Normalement cette petite robe est idéale avec un buste en jersey et une jupe dans une matière différente mais Mi voulait une robe toute bleue marine et bien sobre. Nous rentrons dans l’adolescence sur la pointe des pieds… les goût commencent à évoluer. Au final, voici ma Cardateen :

Un ruban rose pour une robe très sobre ? une petite fille de 8 ans qui entre dans l’adolescence ?? mais qu’est-ce qu’elle nous raconte ?? Et non ! pour tout vous avouer, la destinataire de la robe a changé ! aucun souci avec le patron qui taille bien mais juste une erreur dans ma prise de mesure avant de couper mon patron… hum. Mi va donc devoir patienter et Zou est ravie de récupérer cette robe que nous avons donc personnalisée ensemble pour qu’elle corresponde plus à ses goûts qui sont loin de la porter vers la sobriété.  Allez hop ! un joli flex thermocollant de chez Madame Mademoiselle trouvé sur Création & Savoir-Faire, un ruban de mes trésors pour donner de la couleur… et au passage, cela m’a permis de cacher les maladresses de mes toujours-débuts à la surjeteuse (un tissus un peu abîmé ici, un petit trou là…). Au final, une petite robe très confortable et sympa à coudre, et une petite fille ravie.

De retour à la maison, je me suis à nouveau attelée à mes essais de couture à la surjeteuse et je comprends mieux maintenant ce qui me convient ou pas sur une machine : d’où viennent mes difficultés, les imperfections dont je m’accommode sans souci ou au contraire ce qui m’agace (par exemple, le côté facilement escamotable ou non du couteau)… Comme quoi, quand on souhaite investir dans une MAC ou dans une surjeteuse, l’idéal est vraiment de pouvoir prendre son temps et tester différentes machines pour affiner ses critères de choix… Affaire à suivre !

A propos Plume

Dans la vie, il est important de découvrir ce pour quoi on est vraiment fait. Moi j'aime bricoler, papoter et écouter les belles histoires ! j'espère que ce blog en sera bientôt rempli. N'hésitez pas à me contacter pour raconter la vôtre ! claire@latelierdusecond.com
Cet article, publié dans Couture, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Et du côté de la surjeteuse, ça donne quoi ?

  1. Chère Claire, tout est dit : pouvoir essayer une machine, je crois que c’est le très bon conseil que l’on peut donner ! A bientôt

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s