« Entre les mains le bonheur se faufile » d’Agnès Martin-Lugand

  
Entre les températures caniculaires et la fin d’année survoltée, je déserte un peu l’atelier ces jours-ci… Et je continue de noter toutes mes idées dans mon carnet du moment en attendant les jours plus calmes où je n’aurai faire et défaire des bagages, remplir des paperasses et jouer au taxi. Finalement ces temps d’abstinence obligatoire ont cette vertu qu’ils nous obligent à mûrir nos projets pour mieux en profiter quand on peut les reprendre !
En attendant cet heureux temps, je bouquine avec plaisir. Vous l’avez compris, j’aime rencontrer au détour d’un roman des passages où sont évoqués les arts du fil et le craft en général. Trouver un roman qui fait des « loisirs de dame » sa matière première est extrêmement rare alors en attendant, je me régale avec ces quelques lignes. 
Ma dernière lecture s’annonçait pleine de promesses puisque la passion pour la couture de l’héroïne est sensée être la base-même de l’histoire. Et c’est vrai : dans « Entre mes mains le bonheur se faufile » (joli titre !), Iris, le personnage principal, change de vie pour se consacrer à sa passion pour la création de vêtements.

Les pages du roman où on la découvre dans son grenier-atelier sont un petit régal, notamment quand elle évoque son rapport à sa machine à coudre. On devine clairement que l’auteur a des affinités avec la couture pour en parler de cette façon… et une fascination réelle pour l’univers de la haute-couture par-ailleurs.

Ensuite, une fois l’histoire lancée… Eh bien, j’ai envie de dire qu’on est dans un téléfilm un peu guimauve. Les personnages secondaires sont caricaturés en quelques lignes et balayés ensuite en quelques pages. Allez hop ! Un coup de balayette et on pousse tout le monde sous le tapis ! L’action est lancée de la même façon : pif ! paf ! En 9 pages et en un déjeuner familial, les dés sont jetés et en avant… Sans rechercher un récit balzacien, il me semble qu’un peu de rondeur ou en tout cas d’étoffe, c’est le cas de le dire, dans cette approche des personnages et dans le récit lui-même aurait rendu le tout plus crédible. 

Par ailleurs, le trio des personnages principaux a des côtés intéressants… Le personnage du majordome aussi… Mais là aussi, trop de clichés font que tout l’ensemble de l’histoire est cousue de fils blancs et sans réelle surprise. Quand au parcours de l’héroïne qui du jour au lendemain se retrouve propulsée au rang de star de l’atelier, il me semble trop irréaliste pour qu’on ait vraiment envie d’y croire… 

Bref. Apres ces quelques lignes, vous devez vous demander quel est l’intérêt d’évoquer ce livre ici ! Et bien parce que les passages qui évoquent le travail dans l’atelier de couture ou le choix des tissus par exemple méritent le détour. Sans doute pas le voyage à eux seuls, mais juste le détour. 

Et puis le style simple et direct d’Agnès Martin-Lugand accroche le lecteur et donne envie d’avancer dans l’histoire. Un peu plus d’épaisseur là aussi ne m’aurait pas déplu… Des phrases un peu plus longues et travaillées… Mais dans l’absolu, c’est vrai qu’on s’en passe et que le style de l’auteur est efficace à défaut d’être beau. 

Alors en résumé, je dirai que ce n’est certainement pas un grand roman mais une lecture bien agréable pour une fin d’année trop chargée ou pour la plage ! Et au passage, ces pages m’ont tout de même bien donné envie de reprendre le moulage sur mon mannequin… Affaire à suivre !

A propos Plume

Dans la vie, il est important de découvrir ce pour quoi on est vraiment fait. Moi j'aime bricoler, papoter et écouter les belles histoires ! j'espère que ce blog en sera bientôt rempli. N'hésitez pas à me contacter pour raconter la vôtre ! claire@latelierdusecond.com
Cet article, publié dans Pensées du jour, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s