Florilège des Mardis Gras passés

En écrivant l’article sur ma petite Mary Poppins, je n’ai pas pu m’empêcher de repenser au carnavals des années passées. Une rétrospective, ça vous tente ? Enfin, je ne sais pas si cela vous intéressera, ces costumes n’ont rien de très originaux, mais cela me fait plaisir de revoir tous ces moments et promis, je ne vous en mets que quelques courts extraits !

Marie-Antoinette

J’avais déjà évoqué sur ces pages l’édition 2015 du carnaval avec le costume de Maléfique que nous avions réalisé ensemble avec Mi. Si vous avez envie de le revoir, je vous invite à cliquer ici. Et sinon, WonderMamie s’était occupée du costume de Zou qui voulait se déguiser en Marie-Antoinette. Une magnifique robe confectionnée dans des rideaux, une perruque et un éventail choisis par Zou dans magasin de déguisements du coin (je sais, je suis une mère faible) … et notre Zou était s’était donc changée en une bien jolie Marie-Antoinette. Enfin, « bien jolie » jusqu’à ce qu’elle décide de se maquiller à sa façon avec les crayons à maquillage d’une copine d’école, traits autour des yeux, mouches sur le visage, bouche rubis… Le résultat était assez trash à la sortie de l’école, mais la demoiselle était radieuse !

Charlot-Renaissance

Remontons un peu le temps… et nous voici en 2014. cette année-là, Mi était Charlot et Zou une belle dame de la Renaissance (vous verrez que chez Zou, les thèmes des déguisements varient peu !

IMG_5335

Pour Charlot, Mi avait pioché dans nos placards : dans le mien, une veste noire, un pantacourt et des converses très fatiguées et beaucoup trop grandes pour Mi que nous avons peintes en noir. Chez Co, une chemise blanche en lin. Ajoutons à cela, un morceau de tissu déchiré vaguement noué en cravate, une perruque noire que nous avions dans nos trésors et que j’ai recoupée pour essayer de retrouver les cheveux de Charlot, un chapeau melon bombé en noir lui aussi (je crois qu’il était argenté au départ), une paire de gants, une belle moustache, un peu de maquillage noir autour des yeux et… une canne bien-sûr !

Zou était cette année-là une belle dame de la Renaissance grâce à un patron (Butterick de mémoire), un tissu tapisserie très épais récupéré dans le stock d’une belle-soeur et l’aide de WonderMamie.

Co-SherlockHolmes En 2013, Co _plus rare sur ce blog que ses 2 soeurs_ devait se déguiser sur le thème « élégance et courtoisie » et comme souvent avec lui, se déguiser ok mais à la condition de ne pas être « trop » déguisé… alors, que lui avait inspiré ce thème ? élémentaire, mon cher Watson ! le personnage de Sherlock Holmes of course.

Tissus récupéré toujours dans ce stock de ma belle-soeur (une mine pour les déguisements !) pour coudre une cape en reprenant la base de la Peau d’Ane du beau livre d’Astrid Le Provost « Contes de fées intemporels« . Un chapeau bidouillé à partir d’un casque colonial de déguisement et que j’ai légèrement recoupé et recouvert du même tissu que la cape. Une loupe, une (fausse) pipe… et le tout était joué (et parenthèse de maman émue : comme il a grandi depuis ces photos !).

Mi-PeaudAne

Pour Mi, vous aurez sans doute reconnu la robe couleur de lune et la Peau d’Ane , modèles phares du livre d’Astrid Le Provost dont j’ai cousu une bonne partie des modèles je crois !

Zou-Cleopatre

Et pour Zou, un déguisement d’égyptienne adulte recoupé à sa taille et arrangé parce que « si, Maman, Cléopâtre, elle a une cape ! ». J’ai donc ajouté 2 morceaux de velours froissé très fin de mon stock (un mauvais achat, un jour où je voulais coudre des écharpes en velours froissé mais celui-ci était beaucoup trop fin pour ce premier projet).

On continue le voyage dans le temps ? en route vers 2012 : cette année-là, nous avions une fée lumineuse, une belle duchesse et un terrible Double-Face !

Mi-RomaneD

Pour la duchesse, il s’agissait d’un costume acheté en kit chez Romane D chez qui je prenais des cours de couture à ce moment-là. Coupe impeccable, tissu sublime… une belle pièce que Zou continue de porter régulièrement (vous aurez compris que nous sommes une maison dans laquelle les enfants aiment beaucoup se déguiser !).

Zou-Fee

Pour Zou-la-fée, j’avais cousu la robe Viviane de Citronille avec 2 cotons de mon stock qui se froissaient un peu trop facilement… La dentelle qui gansait le tout était à ma grand-mère.

DoubleFaceEt enfin Double-Face, ce personnage ambigu de Batman, comics qui était l’une des passions de mon Co à cette époque. Quelle bonne surprise quand il m’avait demandé ce déguisement qui impliquait qu’il se déguise « vraiment », lui qui n’aimait pas trop ça. J’avais acheté un déguisement de mafioso dans notre fameuse boutique de déguisements et l’avais réadapté à la taille de mon garçon… avant d’en couper la moitié pour la recoudre dans un autre tissu (toujours mon stock, une mine lui aussi !).  Co avait fabriqué son masque lui-même (hors de question de se maquiller), et nous avions bricolé ensemble les cheveux blancs attachés au chapeau.

Dernière escale dans le temps et nouvel hommage au livre d’Astrid Le Provost : 2011 avec la robe Cyclamen pour Mi qui était déguisée en Raiponce et la robe Rapuntzel (Raiponce) pour Zou qui était déguisée en « princesse-bleue-du-froid ». Ca va ? vous suivez ? pour Mi, le haut de la robe avait été cousu à partir du tissu de housses de coussins et le bas avec un tissu d’ameublement trouvé aux soldes de « Savoie Tissus » à Sallanches. Personnellement, j’ai une nette préférence pour la version « sans perruque » du déguisement !

Mi-Raiponce

Pour Zou, j’avais réutilisé pour le haut de la robe un reste de tissu d’une cape que Zou portait lors du mariage -très- hivernal de mon frère. Il s’agit d’un beau velours lisse bleu nuit (et je réalise en regardant ces photos les progrès spectaculaires que les smartphones ont réalisés en terme de qualité de photos !). Le bas de la robe avait été cousu dans des tissus de vieux rideaux…

Zou-princessebleue

On finit en beauté avec Co qui avait accepté que je dessine une petite moustache à la Dali sur son visage d’artiste peintre. Un bonnet inspiré de Rembrandt, une tunique d’artiste cousue à partir du modèle Dublin de C’est Dimanche, une palette découpée dans un morceau de carton plume…

Co-Peintre

… et un tableau réprésentant une « libre interprétation » de la Joconde qui nous aura bien fait rire ce jour-là.

Joconde

J’aurais suffisamment de matière pour encore écrire des tartines sur ce sujet car je le confirme : quel plaisir de coudre des déguisements pour mes petits (qui ne sont plus si petits, je sais, je sais…). Quoi qu’il en soit, vivement la prochaine occasion !

 

A propos Plume

Dans la vie, il est important de découvrir ce pour quoi on est vraiment fait. Moi j'aime bricoler, papoter et écouter les belles histoires ! j'espère que ce blog en sera bientôt rempli. N'hésitez pas à me contacter pour raconter la vôtre ! claire@latelierdusecond.com
Cet article, publié dans Couture, DIY, Kids, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Florilège des Mardis Gras passés

  1. 36bobines dit :

    Vous ne faites pas le mardi-gras à moitié chez vous! Que de beaux costumes!

    Aimé par 1 personne

  2. Pascale dit :

    Époustouflant ! En plus des costumes, que de beaux souvenirs pour les enfants ! La magie opère chez vous…..

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s