Bonnet rouge et Butte-aux-Cailles

bonnet-joseph1 Les cigognes sont décidément très actives autour de nous. Après les 2 naissances dans nos familles pendant ces derniers vacances, j’ai eu l’occasion de tricoter à nouveau pour un petit garçon né dans notre entourage.

Je ne connais pas très bien les parents mais j’avais envie d’offrir « un petit quelquechose » à cette adorable maman alors l’idée d’un bonnet a germé très vite et mon choix s’est porté sur le bonnet d’aviateur de Mademoiselle Angèle que j’ai eu l’occasion d’admirer à plusieurs reprises. J’avais prévu de tricoter ce petit ouvrage avec une laine de mon stock qui est, hum, conséquent, mais j’ai finalement craqué pour un nouveau fil avant même de prendre le temps de fouiller dans mes caisses. Oups…

Alors le voici, ce bonnet auquel j’ai ajouté une petite pointe qui lui donne un look plus péruvien qu’aviateur. Mais il me semblait que vu mon choix de couleur, cette touche sud-américaine était tout-à-fait appropriée !bonnet-joseph4

(Pour la photo, il est accompagné des magnets étoiles d’Encre Violette qui sont normalement sur les murs de mon atelier).

Pas de difficulté ni de surprise avec ce modèle simple et bien expliqué ! Et pour le tricoter, j’ai choisi un fil sur un coup de tête en allant vadrouiller dans mon quartier de jeune adulte : la Butte-aux-Cailles, dans le 13ème arrondissement parisien. Après une jolie balade sans nostalgie mais pleine de beaux souvenirs, je me suis arrêtée dans un lieu que j’avais envie de découvrir depuis son ouverture : l’Oisivethé.loisivetheJe me réjouissais à l’idée de faire escale dans ce lieu qui me fait rêver depuis sa création ! Un salon de thé-tricot, à 2 pas de mon ancien chez-moi. C’est donc le coeur en fête que je me suis installée un jour pour déjeuner tranquillement là-bas tout en admirant les étagères d’écheveaux qui remplissent les murs, en humant l’atmosphère et en observant les autres clients du coin de l’oeil. Côté menu, rien à dire : c’est simple et bon ! Oeufs à la coque, salade, scones et confiture pour la touche dessert, le tout accompagné d’un thé très agréable et servi par un serveur plutôt vif et attentif. loisivethe4Le lieu est tel qu’on l’aperçoit sur les photos : du mobile vintage dépareillé, des couleurs, l’endroit est petit mais dense, chaleureux, parisien mais pas trop… Bref, un espace qui a beaucoup d’atouts pour lui et qui a été bien pensé. Et pourtant mon enthousiasme n’est pas absolu. Pourquoi ? eh bien parce que l’accueil côté laine, ce n’est pas ça. Je m’explique : je ne connaissais aucun des fils ni aucune des marques de laine présentés sur les étagères, en tout cas, je ne les avais jamais travaillés. Il y avait bien quelques exemples de petits carrés tricotés pour se faire une idée du rendu final mais bien souvent, impossible de trouver sur les écheveaux la moindre indication d’échantillon ou même simplement la taille préconisée pour les aiguilles. Dans l’absolu, ce n’est pas grave si on peut discuter avec les vendeurs pour poser nos questions et écouter leurs conseils ! C’est tout l’intérêt des petits commerces sinon on achète en grande surface ou sur internet. Mais c’est là que le bât blesse… Mon serveur ne connaissait visiblement pas grand chose à la laine et quand j’ai interrogé la jeune femme du magasin qui était également présente, je me suis fait… heu… j’ai envie de dire : éconduire vertement. « Non, elle n’a pas pas plus d’info à transmettre, à moi de faire avec ce que j’ai sous les yeux ». Bon, ce n’était sans doute pas le bon moment pour poser mes questions. Je suis donc retournée examiner les écheveaux et chercher quelques infos. Quand même avec l’info de l’échantillon, ce serait plus simple pour choisir un fil ! Deuxième tentative de question une fois que la salle s’était un vidée de ses clients, deuxième réponse identique… Bon. C’est dommage pour un tel lieu, non ? Tant pis… Très curieuse de découvrir ces nouveaux fils, j’ai acheté un écheveau de Tosh Merino DK de Madeline Tosh (cela faisait bien longtemps que j’avais envie d’essayer un fil de cette maison !). Rien que le nom de la couleur sublime de cette laine me fait craquer : « espadrille » !! Tout un programme, n’est-ce pas ? :). Ceci dit, prudente, je précise que j’ai tout de même fait mon choix parmi des écheveaux sur lesquels étaient indiqués mes informations de base : composition, nombre de mètres dans l’écheveau, échantillon et taille des aiguilles.

À la caisse, le serveur m’a glissé que si on souhaitait des renseignements sur la laine, il valait mieux aller chez La Bien-Aimée qui se trouve quelques rues plus loin et qui est la boutique qui travaille en binôme avec L’Oisiveté. J’ai donc poursuivi ma balade dans le quartier et je suis allée voir cette fameuse Bien Aimée. La boutique est petite et assez charmante, les fils proposés sont très beaux mais là encore… l’accueil laisse à désirer.Peut-être suis-je tombé un TRES mauvais jour ? Dommage, dommage… Quoi qu’il en soit, j’ai vraiment envie de retenter l’expérience à l’occasion, peut-être qu’au moment d’un café tricot, je découvrirai ces personnes sous un âtre jour qui sait ? Ceci dit, je serai prudente dans mes attentes et reviendrai sans l’impatience du plaisir de discuter avec un professionnel passionné par son métier et heureux d’échanger avec des clients avides de conseils et de partage.merlin-laineloisivetheEt mon fil Tosh Merino DK au fait ? Et bien c’est un fil que j’ai beaucoup aimé tricoter et j’adore son rendu légèrement irrégulier, aussi bien dans la couleur que dans la formation des points. Le petit bonnet est moëlleux et doux… c’est vraiment un très beau fil !  Ma seule expérience négative avec mon écheveau est à mettre sur le dos de mon cher Merlin. En effet, l’écheveau déposé sur la table basse du salon lui a soudainement fait retrouver toute sa jeunesse et il a copieusement joué avec ! Résultat : une soirée entière pour reformer une pelote à côté du coupable qui ne semblait pas franchement concerné par le sujet !! merlin-laineloisivethe2

 

A propos Plume

Dans la vie, il est important de découvrir ce pour quoi on est vraiment fait. Moi j'aime bricoler, papoter et écouter les belles histoires ! j'espère que ce blog en sera bientôt rempli. N'hésitez pas à me contacter pour raconter la vôtre ! claire@latelierdusecond.com
Cet article, publié dans Pensées du jour, Tricot, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Bonnet rouge et Butte-aux-Cailles

  1. Jean Favennec dit :

    Quelle jolie boutique au charme désuet… hélas l’attitude des propriétaires est un vrai problème… ici le magasin de laine a fermé définitivement pour cette raison ! Il y a tant d’offres désormais !

    Envoyé de mon iPhone

    >

    Aimé par 1 personne

  2. L’ambiance des lieux invite à s’y arrêter, un petit coin sympa pour se ressourcer et trouver l’inspiration. Les laines en écheveaux sont tendances et font envies de nombreuses boutiques en proposent mais leur plus grand défaut c’est le manque d’information (comme elles sont en général filées à l’ancienne elles sont irrégulières donc elles n’ont pas de critère précis) et quand les vendeurs ne sont pas du métier la cliente est livré à elle même … vraiment dommage pour des laines au charme authentique.
    Heureusement la Tosh Merino DK était un peu mieux renseigné, le résultat est sympa, un beau petit bonnet qui sort de l’ordinaire, joli travail. Bravo !
    Amitiés,
    Thali

    Aimé par 1 personne

  3. Pascale dit :

    Tout d’abord merci beaucoup pour ce long post….j’aime beaucoup ce petit bonnet et son air d’Amérique du sud… Je suis sûre qu’il plaira ! J’ai lu avec attention ta balade parisienne dans des lieux qui me font rêver, moi, la petite provinciale ! J’ai eu l’occasion d’aller très régulièrement à Paris pour mon travail et j’avais opté pour une découverte de la capitale à travers ses merceries et magasins de laine. J’ai ainsi arpenté le Marais, le passage du grand Cerf…mais je n’ai pas eu le temps d’aller à la Butte aux cailles, qui pourtant m’attirait….Dans les petites boutiques découvertes, je recherche autant des laines, boutons et autres tissus, coup de cœur, que la passion de celles qui les tiennent. Alors, c’est bien décevant de lire ton ressenti…j’espère vraiment que tu sois tombée sur un mauvais jour….je ne vais plus à Paris pour mon travail…et si j’y retournais, j’irai alors sans retenue au passage du grand Cerf !

    Aimé par 1 personne

  4. Quel adorable petit bonnet péruvien . La laine semble vraiment de belle qualité , douce et soyeuse, pour preuve si monsieur chat l’a trouvé à son goût. Par contre c’est bien dommage pour l’accueil en boutique(s), c’est si agréable de rencontrer des personnes passionnées et passionnantes qui sont capables de nous émerveiller !

    Aimé par 1 personne

  5. Adorable petit bonnet péruvien. La laine semble vraiment de belle qualité, douce et soyeuse , pour preuve si monsieur chat l’a adopté de manière malicieuse. Quant à l’accueil décevant en boutique, c’est dommage car c’est tellement agréable de pouvoir partager avec des personnes passionnées et passionnantes !

    J'aime

  6. Magali dit :

    Ce bonnet est parfait !! Joseph le porte tous les jours… Mille mercis Claire, j’ai été très touchée par ce présent tricoté par tes soins…

    J'aime

  7. Arielle dit :

    Bonjour ! Je suis ressortie, comme toi, déçue de l’accueil et du non-sens commercial de la tenancière. J’avais pourtant fait du chemin pour découvrir cet espace… je vis à Bruxelles ! Lorsque j’ai envie d’un vrai moment de plaisir autour du fil et de ses à-côtés lors d’une escapade parisienne, je vais chez Lil Waesel (passage du Grand Cerf) et j’en ressors toujours en faisant des petits bons de joie 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s