Zodio Ze Fabrik

ze-fabrik

Aujourd’hui, j’ai envie de vous faire connaître un lieu extraordinaire et une expérience dans laquelle m’a entraîné une belle personne pour mon plus grand bonheur. Tout a commencé par une incroyable journée à Lille en septembre dont cette vidéo retrace bien l’essence : https://www.youtube.com/watch?v=Im51W-yRJWQ&feature=youtu.be

Et ce lundi, nous avons enfin pu découvrir ce qui va devenir notre terrain de jeu pour les mois à venir : Ze Fabrik dans le nouveau Zodio d’Herblay. Je vous laisser découvrir les mots de Nathy, du blog Rue du Moulin des Prés, pour le décrire. Ils sont parfaits. Les rencontres, l’ambiance, la magie et l’énergie créative de ce lieu… tout y est !

http://moulindespres.canalblog.com/archives/2016/11/30/34627443.html#c70989879

J’ai vraiment l’impression d’être au tout début d’une belle aventure… Maintenant, laissons nos idées fourmiller, retroussons nos manches et en avant !

 

Publié dans DIY, Pensées du jour | Tagué , , , | 5 commentaires

Podcast #14 – A la rencontre de Nathalie, créatrice de Thalicréations

nathalie2Des ensembles complets pour les petits prématurés, un tour de mug hippocampe, des balles Montessorri en crochet, des gilets pour enfants, des granny tous plus jolis et originaux les uns que les autres, tous les modèles à disposition, des astuces, des tutos… Vous pensez que je suis en train de vous décrire ce qui serait mon « dream-blog » en matière de laine ? Et non, je vous ai brossé en quelques mots rapides un petit aperçu du contenu du blog Thalicréations que j’ai découvert en faisant la sélection Abracadacraft. Ajoutons à cela que la discrète Thali est toute en douceur et passion à la fois et vous aurez une idée du plaisir que j’ai eu à  discuter avec elle dans la préparation de ce podcast. Hélas, Skype nous a joué mille tours et nous sommes résolues à faire notre entretien par téléphone. La qualité sonore de l’enregistrement s’en ressent mais vous verrez que cela n’enlève rien à la qualité de l’échange lui-même… Rencontre avec une tricoteuse-crocheteuse aux doigts de fée et qui parle de ses magnifiques créations avec simplicité et modestie… Ecoutons !

gilet-cache-coeur

Pour retrouver l’univers de Nathalie :

Son blog : https://thalicreations.com

Son portrait sur Abracadacraft : http://www.abracadacraft.com/billet-de-blog/thalicréations-56726

Et ses créations sélectionnées : http://www.abracadacraft.com/blogueuse/thalicreations

1er-ensemble-prematures
mug-hippocampe

Les bonnes adresses de Thali :

Mon mercier : « Toutes les semaines, je pioche des idées là bas », http://www.intermercerie.com

fanfreluches-boutons

Fanfreluches , à Lille : « C’est une boutique que j’aime beaucoup, qui offre à chaque fois un dépaysement total, ils ont un mur de boutons (photo ci-dessus !) et des choses rétros, plein d’accessoires… on pourrait passer des heures dans le magasin ! A chaque fois, je craque pour des boutons à partir desquels j’invente des créas pour les mettre en valeur… »

La boutique d’usine de Phildar : Texideal. « Il y a 2 magasins d’usine, un à Lambersart (59) et l’autre à Loison-sous-Lens (62). Il y a aussi le déstockage des vêtements Grain de Malice et Cannelle en Lingerie. Je fréquente le magasin de Lambersart » (286 Avenue de Dunkerque).
La Lainière de Wasemmes : Dans cette boutique, on trouve du déstocke de plein de grandes marques, on ne sait jamais ce qu’on va trouver, Anny Blatt, Cheval Blanc, Bouton d’Or, des fils de l’étranger, des fils surprenants, des fils métallisés, des fils rubans, des fils bayadère pour faire des chaussettes… J’aime bien ce côté trouvaille, la surprise… »

Pour s’inspirer, Le Zeppelin : cette « ancienne MJC de ma ville a été transformée en un lieu d’accueil et d’expositions pour des artistes contemporains pas forcément très connues mais qui sont de vraies sources d’inspiration. Le Zeppelin accueille aussi plein de représentations de théâtres, cinéma… C’est une vraie maison d’échanges et de partage ».

Un petit coup d’oeil dans le jardin de Nathalie…

duo-jardin

Les Chaussons lapins, super stars du blog, qui ont été vu plus de 10000 fois en une journée et qui atteignent les 15000 visites à ce jour… duo-lapins Le fameux livre de tricot et crochet avec lequel Nathalie a fait ses premières armes…livre-tricot

Le clin d’oeil à l’Histoire :

J’ai appris au cours de la conversation avec Thali que c’est dans sa commune, Saint-André-lez-Lille, qu’a été fondée la toute première filature de France par Jeanne de Flandres au cours de Moyen-Age… Comme quoi, cette petite commune abrite depuis bien longtemps des passionnées du fil et du bel ouvrage !

bonnets-lutins

 

 

Publié dans crochet, Podcasts, Tricot | Tagué , , , , , | 9 commentaires

Bonnet rouge et Butte-aux-Cailles

bonnet-joseph1 Les cigognes sont décidément très actives autour de nous. Après les 2 naissances dans nos familles pendant ces derniers vacances, j’ai eu l’occasion de tricoter à nouveau pour un petit garçon né dans notre entourage.

Je ne connais pas très bien les parents mais j’avais envie d’offrir « un petit quelquechose » à cette adorable maman alors l’idée d’un bonnet a germé très vite et mon choix s’est porté sur le bonnet d’aviateur de Mademoiselle Angèle que j’ai eu l’occasion d’admirer à plusieurs reprises. J’avais prévu de tricoter ce petit ouvrage avec une laine de mon stock qui est, hum, conséquent, mais j’ai finalement craqué pour un nouveau fil avant même de prendre le temps de fouiller dans mes caisses. Oups…

Alors le voici, ce bonnet auquel j’ai ajouté une petite pointe qui lui donne un look plus péruvien qu’aviateur. Mais il me semblait que vu mon choix de couleur, cette touche sud-américaine était tout-à-fait appropriée !bonnet-joseph4

(Pour la photo, il est accompagné des magnets étoiles d’Encre Violette qui sont normalement sur les murs de mon atelier).

Pas de difficulté ni de surprise avec ce modèle simple et bien expliqué ! Et pour le tricoter, j’ai choisi un fil sur un coup de tête en allant vadrouiller dans mon quartier de jeune adulte : la Butte-aux-Cailles, dans le 13ème arrondissement parisien. Après une jolie balade sans nostalgie mais pleine de beaux souvenirs, je me suis arrêtée dans un lieu que j’avais envie de découvrir depuis son ouverture : l’Oisivethé.loisivetheJe me réjouissais à l’idée de faire escale dans ce lieu qui me fait rêver depuis sa création ! Un salon de thé-tricot, à 2 pas de mon ancien chez-moi. C’est donc le coeur en fête que je me suis installée un jour pour déjeuner tranquillement là-bas tout en admirant les étagères d’écheveaux qui remplissent les murs, en humant l’atmosphère et en observant les autres clients du coin de l’oeil. Côté menu, rien à dire : c’est simple et bon ! Oeufs à la coque, salade, scones et confiture pour la touche dessert, le tout accompagné d’un thé très agréable et servi par un serveur plutôt vif et attentif. loisivethe4Le lieu est tel qu’on l’aperçoit sur les photos : du mobile vintage dépareillé, des couleurs, l’endroit est petit mais dense, chaleureux, parisien mais pas trop… Bref, un espace qui a beaucoup d’atouts pour lui et qui a été bien pensé. Et pourtant mon enthousiasme n’est pas absolu. Pourquoi ? eh bien parce que l’accueil côté laine, ce n’est pas ça. Je m’explique : je ne connaissais aucun des fils ni aucune des marques de laine présentés sur les étagères, en tout cas, je ne les avais jamais travaillés. Il y avait bien quelques exemples de petits carrés tricotés pour se faire une idée du rendu final mais bien souvent, impossible de trouver sur les écheveaux la moindre indication d’échantillon ou même simplement la taille préconisée pour les aiguilles. Dans l’absolu, ce n’est pas grave si on peut discuter avec les vendeurs pour poser nos questions et écouter leurs conseils ! C’est tout l’intérêt des petits commerces sinon on achète en grande surface ou sur internet. Mais c’est là que le bât blesse… Mon serveur ne connaissait visiblement pas grand chose à la laine et quand j’ai interrogé la jeune femme du magasin qui était également présente, je me suis fait… heu… j’ai envie de dire : éconduire vertement. « Non, elle n’a pas pas plus d’info à transmettre, à moi de faire avec ce que j’ai sous les yeux ». Bon, ce n’était sans doute pas le bon moment pour poser mes questions. Je suis donc retournée examiner les écheveaux et chercher quelques infos. Quand même avec l’info de l’échantillon, ce serait plus simple pour choisir un fil ! Deuxième tentative de question une fois que la salle s’était un vidée de ses clients, deuxième réponse identique… Bon. C’est dommage pour un tel lieu, non ? Tant pis… Très curieuse de découvrir ces nouveaux fils, j’ai acheté un écheveau de Tosh Merino DK de Madeline Tosh (cela faisait bien longtemps que j’avais envie d’essayer un fil de cette maison !). Rien que le nom de la couleur sublime de cette laine me fait craquer : « espadrille » !! Tout un programme, n’est-ce pas ?🙂. Ceci dit, prudente, je précise que j’ai tout de même fait mon choix parmi des écheveaux sur lesquels étaient indiqués mes informations de base : composition, nombre de mètres dans l’écheveau, échantillon et taille des aiguilles.

À la caisse, le serveur m’a glissé que si on souhaitait des renseignements sur la laine, il valait mieux aller chez La Bien-Aimée qui se trouve quelques rues plus loin et qui est la boutique qui travaille en binôme avec L’Oisiveté. J’ai donc poursuivi ma balade dans le quartier et je suis allée voir cette fameuse Bien Aimée. La boutique est petite et assez charmante, les fils proposés sont très beaux mais là encore… l’accueil laisse à désirer.Peut-être suis-je tombé un TRES mauvais jour ? Dommage, dommage… Quoi qu’il en soit, j’ai vraiment envie de retenter l’expérience à l’occasion, peut-être qu’au moment d’un café tricot, je découvrirai ces personnes sous un âtre jour qui sait ? Ceci dit, je serai prudente dans mes attentes et reviendrai sans l’impatience du plaisir de discuter avec un professionnel passionné par son métier et heureux d’échanger avec des clients avides de conseils et de partage.merlin-laineloisivetheEt mon fil Tosh Merino DK au fait ? Et bien c’est un fil que j’ai beaucoup aimé tricoter et j’adore son rendu légèrement irrégulier, aussi bien dans la couleur que dans la formation des points. Le petit bonnet est moëlleux et doux… c’est vraiment un très beau fil !  Ma seule expérience négative avec mon écheveau est à mettre sur le dos de mon cher Merlin. En effet, l’écheveau déposé sur la table basse du salon lui a soudainement fait retrouver toute sa jeunesse et il a copieusement joué avec ! Résultat : une soirée entière pour reformer une pelote à côté du coupable qui ne semblait pas franchement concerné par le sujet !! merlin-laineloisivethe2

 

Publié dans Pensées du jour, Tricot | Tagué , , , , | 6 commentaires

BabyBox #4 – Bavoirs, scrap et origamis !

bavoirs2

Ca y est, nos babyBox sont prêtes… Mais avant de refermer ces jolies boîtes, nous avons encore glissé à l’intérieur quelques petites attentions. Tout d’abord, l’objet pratique par excellence : des bavoirs ! Pour les coudre, nous avons utilisé une éponge moelleuse et douce trouvée chez Brin de Cousette lors d’une escale parisienne. Vous connaissez l’histoire de la purée de carotte qui traverse le bavoir trop fin et tâche le joli vêtement qu’on croyait protégé ? Avec cette éponge, aucun risque ! elle est bien épaisse et moëlleuse comme il faut. Pour compléter l’éponge, les filles sont choisi dans mes trésors quelques restes de tissus et différents biais et les yeux avertis reconnaîtront parmi eux quelques cousettes que j’ai déjà montrées ici.bavoirs-detailsSi je dis « nous avons utilisé », c’est parce que ce sont Mi et Zou qui ont cousu la plupart de ces bavoirs. Nous avons coupé les tissus et épinglé ensemble rubans et biais… mais après, elles se sont débrouillées sur la MAC comme des chefs.

scrap-carte-cousins

Pendant que les filles s’activaient sur la couture des bavoirs, j’ai découpé des photos pour scrapper des petites cartes au dos desquelles les enfants ont écrit quelques lignes à leurs nouveaux cousins… Ceux-ci auront ainsi sous les yeux les bouilles de leurs cousins français. Rien de compliqué comme scrap, juste quelques coups de ciseaux,  un clin d’oeil aux montagnes avec ce bouton edelweiss pour Swiss Baby, et une petite note masculine avec le noeud papillon en origami sur la carte de Little Mister B.

 scrap-cousins-marie

Les origamis sont l’une des passions de Mi en ce moment alors, last but not least, elle a apporté la touche finale de chaque box en glissant dedans quelques origamis bien ciblés pour leurs destinataires : chevaux pour Swiss Baby dont la maman est une cavalière, et avions pour Little Mister B. ! Un joli ruban pour fermer chaque boîte… et ces présents ont pu rejoindre leurs destinataires puisque Swiss baby et Little Mister B. sont nés pendant ces vacances. Bienvenue à eux !

origami-chevaux

Publié dans Couture, DIY, Kids | Tagué , , , | 4 commentaires

Snood des cousines

snood-pot-rougeParenthèse dans cette série d’articles consacrés aux baby-box pour vous montrer un petit cadeau réalisé pour la grande soeur de Swiss Baby. J’ai crocheté récemment un snood pour Mi d’après le tuto publié par Rock my Laine. J’avais eu un vrai coup de coeur pour ce modèle simple et pour cette laine traversée par ce petit fil argenté. En revanche, je n’ai jamais réussi à trouver le fil Hechizo de Katia que Rock my Laine utilise et j’ai donc choisi le fil Galaxie 100 de Bergère de France dans le coloris « Nuage ». Ce fil s’est révélé très agréable à crocheter, moelleux, doux… Un vrai plaisir !snood-cadeauMi a facilement chaud et n’aime pas se sentir « enserrée » dans les cols, j’ai donc prévu un snood un peu large qu’elle place à sa guise autour de son cou. Pour cela, j’ai monté une chaîne de 110 mailles avec un crochet n°9 (ce fil se tricote habituellement avec des aiguilles n°8) et je l’ai fermée pour obtenir un cercle. Ensuite, 12 tours de demi-brides en une soirée et le tour était joué !  Une petite carte, un peu de papier de soie… et Mi l’a découvert avec plaisir sur un coin de son bureau.mi-snoodPour gâter la grande soeur de Swiss baby qui admire beaucoup ses « grands » cousins, l’idée s’est imposée d’elle-même : le jumeau exact de ce snood, à quelques centimètres près ! Pour cette petite fille de 3 ans 1/2, j’ai donc crocheté une chaîne de 80 mailles et fait 9 rangs de demi-brides et, ouf, quand elle a essayé son snood, la taille s’est révélée impeccable. snood-mi-marineEt Zou dans tout ça ? A-t-elle été oubliée ? Bien-sûr que non. Mais comme sa doudoune est pile du même gris que mon fil Bergère de France, nous avons cherché dans cette gamme une autre couleur… Et j’avoue qu’elles nous ont paru bien tristounettes à côté du gris clair lumineux du coloris « Nuage ». Alors j’ai opté pour un fil radicalement différent et les premiers tours de crochet semblent prometteurs : le Gilliat de De Rerum Natura, dans le coloris « Ciel ». Décidément, nous restons dans le même thème pour ce modèle ! Mais cette fois-ci, le « Ciel » De Rerum Natura est d’un beau bleu-vert d’eau très clair… En revanche, comme ce fil est beaucoup plus fin (il se tricote en 4,5), je le crochète en double pour ce snood. Résultat dans quelques jours !

 

Publié dans crochet, Tutos | Tagué , , | 6 commentaires

BabyBox #3 – Suspensions en porcelaine froide

suspensions-duo

Quand nous avons listé ce que nous souhaitions glisser dans nos baby-box, les filles avaient insisté pour que les bébés reçoivent des banderoles de fanions… Puis elles ont eu envie de mobiles, puis de jolis cadre, puis de coussins… Oups ! il a fallu faire un peu de tri dans toutes ces listes et finalement, nous avons porté votre choix sur des suspensions en porcelaine froide. Cela fait quelques années que nous avons découverts la porcelaine froide et depuis, elle revient régulièrement dans nos moments bricolage à la maison : c’est une matière très facile et agréable à « patouiller », elle permet de fabriquer aussi bien des objets en 2D qu’en 3D et son rendu final est légèrement translucide. Si nous n’avons besoin que d’une petite quantité, j’avoue que j’achète directement la porcelaine froide sous forme de petites boîtes dans les magasins de loisirs créatifs… Mais si nous sommes plus ambitieuses avec les filles alors là, nous retroussons nos manches et commençons par la fabriquer nous-même en piochant une recette directement sur internet.

Pour ce projet, pas besoin de grosse quantité, j’ai donc utilisé une boîte du commerce. Quelques aller-retour avec le rouleau à pâtisserie, des emporte-pièces de la cuisine, des branches ramassées en forêt… et le tour était joué ! Les filles ont découpé les formes selon les thèmes sur nous avions choisis ensemble et ont même préparé des étoiles, flocons et autres sujets de Noël en prévision de leur petits cadeaux et décos qu’elles commencent déjà à mitonner ! chuuuuut… Je ne suis pas sensée avoir « vu » quoi que ce soit (mais bon, c’est quand même moi qui ai placé tous les petits objets sur de planches de bois pour qu’ils sèchent pendant environ 2 jours).

img_6071

Pour Swiss Baby, ou plus exactement pour sa grand soeur, nous avons choisi d’évoquer les montagnes à travers les animaux qu’elle aime bien. Au menu : il y a donc des sapins (forcément), un ours, un écureuil, un escargot et un cerf dont les visages et petits détails ont été ajoutés au crayon par Mi. L’ensemble est attaché avec de la ficelle de chanvre à une branche ramassée en forêt à côté de chez nous.

mobile-marine

Pour Little Mister B., nous sommes restés sur le clin d’oeil à la Bretagne avec un banc de poissons !
details-poissons-suspensionMême système d’attache et même type de branche, il y a juste 2 petites différences avec nos animaux de la montagne : pas de détails ajoutés par Mi cette fois-ci (Zou voulait que les poissons restent tout blancs : « ils sont plus jolis comme ça ! »), et nous avons attaché tous nos petits sujets avec du fil à coudre. Nous n’avions pas de nylon sous la main et nous voulions une allusion au fil de pêche ! L’ensemble est beaucoup plus aérien et léger que la version montagne… Mais l’inconvénient est que cela a tendance à s’emmêler un peu. Bon, une fois que c’est fixé au mur, ça ne bouge plus ! Quoi qu’il en soit, c’est fou comme l’utilisation d’un fil différent change le rendu et l’impression finale de cette suspension. Comme quoi, il suffit parfois de varier un détail pour obtenir quelque chose d’unique. C’est peut-être l’un des secrets de tous ces petits bricolages.

suspension-poissonsAlors, vous plutôt mer ou montagne en matière de porcelaine froide ??

 

 

Publié dans DIY, Kids | Tagué , , | 8 commentaires

BabyBox #2 – Hoop Art

hoopart-noeud-papillonLe « Hoop Art »… Quésaco ? Il s’agit simplement de se servir des tambours à broder pour réaliser des petits cadres ornementaux. Parfois, les tambours eux-même sont peints, recouverts de fil crocheté ou de tissu… mais je crois que pour ma part je les préfère bruts. Il me semble que les petites saynètes créées entre les anneaux de bois n’en sont que mieux mises en valeur. Au début, je me servais des tambours à broder juste pour avoir sous sous les yeux des tissus que j’aime bien : quel dommage de les laisser enfermés dans un placard quand ils sont si beaux ! Dans mon atelier, j’ai ainsi 3 tambours dont les tissus changent selon mes envies et coups de cœur du moment. Entre encadrer des jolis tissus et imaginer une petite mise en scène autour de ceux-ci, il n’y qu’un pas… voici donc nos réalisations pour les futurs bébés. Et si je dis « nos » réalisations, ce n’est pas parce que je parle de moi à la 1ère personne du pluriel (!!) mais bien parce que le plaisir de ces projets tout simples réside en grande partie dans le fait qu’ils peuvent être réalisés avec des petites mains… et un sourire comme celui-là devant le projet fini vaut tout l’or du monde !

hoopart-mimiPour en revenir à ces 2 petits tambours, celui que vous voyez ci-dessus a donc pour destinataire, Oh quelle surprise ! le petit garçon qui va voir le jour à Londres d’ici peu. Pour lui, nous avions envie d’un clin d’oeil à l’élégance masculine britannique. Le tissu a été découpé dans une chemise de mon homme. De cette façon, lui aussi aura participé à la baby-box de future maman de sa petite soeur ! Le noeud papillon et le foulard viennent d’H&M… L’idée initiale était de coudre un noeud papillon en Liberty mais après quelques essais un peu décevants, j’ai opté pour une solution rapide et efficace : un noeud papillon bleu marine satiné du géant suédois. La simplicité a du bon ! Le message, enfin, a été dessiné au pochoir (un pochoir Azza, souvenir de mon ancienne de vie de scrappeuse intensive) avec un feutre textile acheté chez A Deux Mainshoopart-etoiles

Pour le 2ème tambour, celui destiné au bébé suisse, fille ou garçon, les filles ont choisi ce Liberty « trop beau » (ça, je suis bien d’accord) et qui leur fait penser à la nuit étoilée chez les futurs parents… Je confirme la beauté du spectacle qu’offre, nuit après nuit, l’endroit où ce bébé va grandir. C’est ça, le plaisir de vivre à la montagne sur les hauteurs, loin de toute grande ville. Voici donc au final un tambour qui a un côté « Petit Prince », ce qui n’est pas pour nous déplaire car cette oeuvre magnifique nous accompagne depuis longtemps à la maison. Le tissu bleu nuit provient de mon stock et le petits garçon et les étoiles ont été réalisés avec un pochoir et de la peinture textile A Deux Mains. Nous avons eu autant de plaisir à réaliser l’un et l’autre mais au final, nous avons notre tambour préféré. Et vous ?

La suite des baby-box ? au prochain épisode bien-sûr !

 

Publié dans DIY, Kids | Tagué , , | 9 commentaires